mardi 3 mars 2015

Maman ultra débordée cherche moment de liberté

Maman ultra débordée cherche moment de liberté

Quand je n'avais pas d'enfants, j'avais déjà l'impression d'être débordée. Le boulot, les sorties, les loisirs, le shopping, la lecture ... Mon emploi du temps était sur-char-gé ! Oui, mais il m'était presque entièrement consacré ! Je vivais ma vie de couple et ma vie de femme sans même m'en rendre compte. Tout cela était naturel et simple. Ma vie tournait autour de mon homme et surtout de moi.

Et puis, j'ai eu un premier enfant. Et là, ma vie a pris un virage à 180°. Mes priorités ont complètement changé. Je n'étais plus le centre du monde. J'ai arrêté subitement de me regarder le nombril pour admirer celui de mon fils. Oh oui, ce petit être a bouleversé nos vies ! Beaucoup plus que tout ce que l'on avait pu imaginer. Etre parent, ça ne s'invente pas, ça se vit ! 


C'est au bout de quelques mois, quand j'ai commencé à relever la tête et à vouloir prendre un peu de recul que j'ai réalisé : avant j'avais du temps, beaucoup de temps ! Le rythme s'était accéléré depuis la naissance. J'avais perdu ma liberté ! C'est le bébé qui nous dictait notre emploi du temps. Une envie de ciné ? Il faut pouvoir faire garder bébé ! Envie d'aller au restaurant en amoureux ? Impossible sur un coup de tête ! Finie l'insouciance de la vie à deux ! Tout avait changé. Et où étions-nous au milieu de ce quotidien si prenant ? Avions-nous perdu définitivement notre libre arbitre ? Étions-nous devenus les esclaves de notre petit maître ?

Il nous a fallu de gros efforts pour retrouver une vie de couple au milieu de notre quotidien. Nous avons réussi à nous réserver des moments à deux. Nos parents gardaient le bébé de temps en temps. A l'heure de la sieste, j'en profitais pour me détendre : lire, regarder une série, geeker sur facebook. Et tant pis pour le ménage ! Je n'avais pas envie de me perdre et d'oublier mon couple. Pour moi, être parent ne doit pas être un sacrifice. Je suis devenue mère pour aimer, accompagner, dorloter, protéger, pas pour disparaître complètement. La femme en moi ne l'aurait pas accepté. J'ai su trouver ma place et retrouver la part de liberté nécessaire à mon équilibre. 

Et comme nous sommes un peu fous (d'amour), nous avons eu un deuxième enfant ! Le rythme est encore plus intense, mais j'essaie de profiter au maximum de mes rares moments de temps libre. Finalement, je n'avais pas perdu ma liberté, je l'avais seulement mise un peu de côté. Elle m'attendait et il ne tenait qu'à moi de la saisir et de m'offrir quelques instants privilégiés bien mérités.

source :http://www.mamanestaumusee.fr/2012/12/maman-ultra-debordee-cherche-moment-de.html